Chewing Dance

Moza Hic, c'est un concept un peu fou lancé par Marine, Emilie et Ketty. Leur vidéo clip, intitulé Chewing Dance, dépasse les 10 000 vues sur Youtube et plus de 80 000 vues sur la page Yolo Musique dès les premiers jours de sa publication, créant ainsi un véritable buzz sur le net !

Qui sont les Moza Hic ?

Nous sommes une sorte de sous-groupe de la Compagnie Mozaïk, basé sur l'humour et l'auto-dérision. En fait, nous faisons exactement l'inverse de Mozaïk : alors que dans la compagnie nous sommes jolies, avec de beaux costumes et de belles chorégraphies, avec Moza Hic nous n'avons pas peur de nous ridiculiser, avec des chorés simples et plutôt stupides !

D'ailleurs, nous avons modifié le nom "Mozaïk" (qui représente la diversité des spectacles proposés par la compagnie) en "Moza Hic" car Moza, en espagnol et en égyptien, signifie "belles filles", et Hic car il y a un hic !

D'où vient la Chewing Dance ?

À la base, il s'agit tout simplement d'un délire entre

nous. C'est arrivé lors d'une répétition. Ketty n'était pas là, elle était partie en Inde, on en profitait donc pour s'amuser au lieu de travailler. Alors qu'on essayait de créer une chorégraphie sur une chanson de Marylin, on s'est mises à danser "comme des chewing gum". C'était tout ce que la musique nous inspirait ! Pendant le reste de la répétition, on se mettait parfois à crier "AAAAAND CHEWING DANCE !!!", et là tout le monde se mettait à danser la danse du chewing gum ! On a envoyé une vidéo à Ketty, elle n'était pas très contente...!

 

En revenant, elle a fini par entrer dans le délire, tout ça a fini en chanson et on a décidé d'en faire un clip !

Qu'est-ce qu'un wegging ?

Pour que la Chewing Dance fonctionne, il nous fallait inventer un nouveau concept. Alors qu'on réfléchissait aux costumes, Ketty a dit "Et si on mettait un wegging...?" au lieu de "legging". "Oui, un wegging c'est génial comme idée !!", tout s'est donc créé sous forme de délires !

Nous avons défini le wegging comme étant la composition d'un legging noir, une culotte fluo remontée très haut par des bretelles, avec un petit top et des guêtres assorties.

 

Dans quel but avez-vous créé ce clip ?

Nous pensions nous faire remarquer sur le net en proposant un clip basé sur l'auto-dérision, totalement à l'inverse de ce que l'on fait d'habitude. Cela nous permettait au passage de faire connaître notre compagnie professionnelle. De plus, nous pensons qu'avec toutes les horreurs actuelles, les gens ont besoin de rire, de se lâcher un peu. C'était très amusant de sortir en wegging et voir la réaction des gens ! Beaucoup nous prenaient en photo, venaient nous parler, nous avons fait sourire les passants, c'est tout ce qui compte !

Vous vous attendiez à ce que la vidéo ait un tel succès ?

Pas du tout ! Quelques heures à peine après la publication du clip, il s'est mis à tourner sur d'autres pages telles que Yolo Musique, avec plus de 80 000 vues ! Après cela, une interview a suivi dans La Voix du Nord, à la radio RQC à Mouscron, un petit article dans le Direct Lille, jusqu'à la diffusion d'un extrait sur les écrans de Transpole à Lille Flandres !!

 

Mais il y a aussi eu des commentaires assez négatifs...

C'est vrai ! Commentaires auxquels nous avons répondu, d'ailleurs ! Nous tenions à répondre avec humour à chaque personne qui commentait notre vidéo, c'est ce qui a contribué à son succès, d'une certaine manière. En effet, si la vidéo a tourné, c'est plutôt grâce à ces personnes, qui ne s'en rendent d'ailleurs pas compte !

Moza Hic, ça plaît ou ça plaît pas !

 

Prévoyez-vous d'autres titres par la suite ?

Oui ! Nous avons enregistré notre deuxième chanson en studios, nous attendons la bande pour nous lancer dans le tournage du clip ! Ce que l'on peut vous dire, c'est que si ce titre est né, c'est justement grâce aux personnes qui nous ont laissé les commentaires négatifs ! Ils seront surpris de voir ce que nous leur avons préparé !

Ci-dessus, les Moza Hic enregistrent leur deuxième titre !

Revenons-en à la Chewing Dance. Quelle difficultés avez-vous rencontré lors du tournage ?

Le passage des racailles était assez gênant à tourner ! Sortir en wegging ne nous posait aucun problème, on s'y habituait, on oubliait que l'on était en costume, on se demandait même parfois pourquoi les gens nous regardaient ! En revanche, sortir en tee-shirt large, jogging, casquette à l'envers, c'était autre chose ! On marchait en baissant la tête, on avait peur que quelqu'un nous reconnaisse ! Nous avons même effrayé une fille sans le vouloir, elle a pris peur en nous voyant arriver et s'est dépêchée de remonter dans sa voiture !

Autre problème rencontré : il très difficile de tourner un clip dans la rue, car il y a plein d'endroits où il est interdit de filmer ! Par exemple à la gare (nous l'avons fait quand même, mais chut !) et le commissariat n'a pas voulu que l'on se filmer devant. Il y a aussi les gens, leurs visages qui ne doivent pas apparaître dans la vidéo. Il fallait donc couper les passages où une personne était identifiable.

Dernière question : Mais qui est Georges d'Egypte ???

Dans le clip, c'est la papa de Ketty qui joue le rôle de George. George est un homme un peu étrange que Ketty a croisé dans un hôtel en Egypte. Il portait un pantalon remonté très haut avec des bretelles, et marchait le ventre en avant (d'où la chorégraphie). Quand elle nous a raconté ça, nous nous sommes mises à l'imaginer et à l'imiter, délire qui est resté par la suite !

Ci-dessus : les Moza Hic font les racailles dans les rues d'Armentières !

 

 

article par Marine Heughebaert

  • Facebook Social Icon

CONTACT

Mail

compagniemozaik@gmail.com

Téléphone

06 30 26 33 08

  • Facebook Social Icon
38703305_302877950448988_474348234265015
20728889_525807097768395_339263158376236
Jeux d'autefois

© 2017 Compagnie Mozaïk

Licence entrepreneur de spectacle 2-1094821